Actu Game » Jeux » Demon’s Souls : Le test d’Actu-Game !
Demon's Souls - Jaquette du Jeu

Demon’s Souls – Le Test !

Comme vous le savez un remake est sorti sur PS5 : Demon’s Souls Remake, de quoi bien profiter de votre nouvelle manette personnalisé PS5

Si les amateurs de RPG japonais ont de quoi être rassasiés sur les consoles de salon, il est vrai que les RPG occidentaux se font quand même bien rares. Pourtant, un an après sa sortie sur les territoires nippons et américains, Demon’s Souls nous arrive avec une difficulté à faire pâlir.

Demon’s Souls : Bienvenue dans le Royaume de Boletaria

Dans le royaume de Boletaria, le souverain est devenu la cause d’un désastre. En effet, ce bonhomme n’a pas trouvé mieux que de libérer une entité surpuissante mettant le monde à feux et à sang. Ou plutôt, mettant les âmes en sac en rependant un nuage sépulcral. Oui cette entité n’est pas venue seule, elle a apporté avec elle, toute une armée de démons qui, poursuivent les habitants pour leur voler leurs âmes. Une fois la tâche accomplie, les pauvres démunis deviennent fous et se retournent contre leurs congénères. Autant dire que le royaume de Boletaria n’a pas de quoi ravir les touristes. Et les seuls qui seront présents ne seront en fait que les héros du coin, qui viennent prêter main forte afin de rétablir l’ordre.

Demon’s Souls : Un gameplay qui séduit

Demon's Souls - Création de personnageC’est là que vous entrez en scène. Après avoir confectionné votre personnage en ayant choisi sa classe parmi les plus classiques que l’on puisse trouver dans ce type de jeu, puis en lui ayant refait le portrait par le biais d’un éditeur des plus basiques, vous entamez une première mission en guise de didacticiel. Ceci afin de vous montrer les bases du jeu. Si le fondement peut paraitre simple avec l’utilisation des gâchettes pour les parades et attaques on regrettera une ergonomie générale un peu bancale, et il vous faudra un petit temps d’adaptation afin de perdre vos réflexes acquis sur les autres jeux de type Beat’m All. Sachez tout de même que les attaques et parades peuvent avoir deux niveaux de puissance. Par exemple avec une épée vous pourrez donner des petits coups rapides, ou des coups plus lents mais autrement plus puissants, il en va de même avec les parades qui vous permettent soit de bloquer une attaque frontale ou au contraire d’esquiver (détourner) une même attaque afin de déséquilibrer votre assaillant pour ensuite lui porter un coup généralement fatal. En tuant vos ennemis vous récupèrerez des âmes qui ont une importance capitale. En effet, en plus de servir de monnaie d’échange, elles vous permettront de pouvoir augmenter vos capacités. Capacités qui ne sont pas forcément respectives à chaque classe puisque vous pourrez au final finir avec un chevalier, alors que vous aviez commencé l’aventure avec un voleur, ou un assassin. Grâce à ces âmes toujours, vous pourrez obtenir des équipements plus puissants au près des quelques marchands qui font commerce dans le coin, ou bien améliorer ou réparer votre équipement. La petite friandise des objets à acheter étant les herbes curatives qui permettent de regagner de la vie, celle-ci, ne se rechargeant pas automatiquement. Seulement ces herbes restent toutefois assez couteuses et se consommes sans modération et plutôt rapidement. Dit comme ça, il ne manque plus que les stups.

Demon’s Souls : Un jeu plutôt corsé !

Vous l’aurez sans doute compris, la difficulté de Demon’s Souls est relativement bien corsée et ce, dès le départ. Si le didacticiel se termine obligatoirement par un échec, le reste de l’aventure n’est pas plus simple pour autant. Vous évoluerez dans des couloirs labyrinthiques, sombres et ô combien mal fréquentés avec quelques allers retours dans le nexus (lieu où été emprisonné l’entité malsaine) et sachant que lorsque vous êtes sous votre forme spectrale votre barre de vie est obligatoirement diminuée de moitié. Le level design par lui-même est tout simplement génial, mais les pièges et la férocité des opposants vous feront souvent perdre la face, vous obligeant à devoir refaire tout votre parcourt. Si entre deux morts vous avez ouvert des passages, ils resteront ouverts jusqu’à votre prochain passage, par contre, ceux que vous aviez tués auparavant reviennent des enfers par on ne sait quel miracle, et vous devrez les ré-affronter de nouveau.

Daté graphiquement, il n’en reste pas moins plaisant !

Demon's Souls - Personnage affrontant un des boss du JeuSi le jeu ne brille pas par ses graphismes qui sont, avouons-le, un brin en dessous de ce qui se fait actuellement, notamment au niveau des textures, ou son champ de vision réduit, tout comme une caméra agaçante qu’on n’osera même pas modifier en plein combat de peur de se retrouver avec un game over, la bande son ne relève pas forcement le niveau non plus. Les musiques d’ambiances se faisant à peine entendre n’accompagne pas vraiment les séquences d’actions. Par contre on savourera sans retenue la partie online du soft. Si on retrouve un mode coop classique, on notera surtout le fait que jouer en étant connecté peut faciliter la tâche de bien des façons. Par exemple si vous n’interagissez pas directement avec les autres joueurs, vous pourrez croiser leur fantôme et ainsi, en les suivant, récupérer pas mal d’informations sur ce qui vous attend. De plus, vous pouvez laisser des notes importantes su ce qui attends les autres joueurs, comme une technique pour battre un boss par exemple et chaque fois que votre billet sera lu, vos jauges seront remises à fond. D’ailleurs si on n’a pas parlé des jauges avant, il faut savoir qu’en plus de celle qui indique votre santé et votre magie, on en retrouve une troisième dont l’importance est capitale car il s’agit de votre endurance. Cette dernière se vide à la moindre parade, au moindre coup porté, qu’il ait fait mouche ou non, si vous sprinter, esquivez etc, bref pensez à garder un œil bien ouvert dessus car il serait dommage de se retrouver à court, en plein combat.

Pour conclure, on dira simplement que ce Demon’s souls est un très bon jeu de rôle à l’occidentale, cachant une profondeur de gameplay plutôt intéressante et au level design vraiment bien pensé. Malheureusement le jeu souffre graphiquement, entaché par une caméra peu coopérative et surtout une difficulté qui rebutera beaucoup de monde. Et ce, dès le départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.